Primus – Eta Express

Comme tout bon Français qui se respecte, l’une de mes principales préoccupations, même en trek, est de manger ! Et pour ça, il faut un réchaud le plus efficace et léger possible. C’est terrible, mais on retombe toujours sur ces deux critères. Sachant que l’un est l’ennemi de l’autre, la solution adoptée sera forcément un compromis.

Plus il sera évolué et plus il sera économe en carburant. Et ça c’est bon pour la planète. Par contre, il sera aussi plus lourd, et ça c’est moins bien pour le dos.

Après avoir tourné et retourné la question dans tous les sens, nous en sommes venus à prendre ce modèle, donné comme l’un des plus performants, qui faire bouillir un litre d’eau en 2 minutes 30 secondes. Un exploit comparé à mon vieux bleuet de Camping Gaz qui met au moins le double ! Un autre avantage de ce type de réchaud est que l’on peut trouver les cartouches à peu près partout sur la planète, ce qui n’est pas des célèbres cartouches bleues !

Notre hésitation venait en autres du poids du réchaud, mais à bien y réfléchir, la différence dans le sac entre un réchaud qui incorpore la popote et un autre réchaud plus une popote n’est pas bien grande voire nulle.

Ce réchaud a déjà servi en Islande, en bivouac dans les Alpes, et bientôt en Patagonie. A ce jour je n’ai pas la moindre critique à lui faire.

Les + :
– Rapidité de chauffe.
– Possibilité de mettre une cartouche 230g à l’intérieur.
– Pare-vent inclus.
– Allumeur piezo.
– En option un filtre qui permet de l’utiliser comme théière.

Les – :
– Le poids un peu élevé.

Primus – Eta Express
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Avec mots-clefs , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire